Lutherie sauvage – Ma philosophie

Publié par Baxt le

La Fabrication :

Je suis très peu outillé, et je fais avec les moyens du bord !…


« Le bonheur des uns, fait le malheur des autres » On oublie souvent tout ce qui peut se cacher derrière un produit neuf, même le plus anodin. Je prends l’exemple d’une guitare (qui est certainement loin d’être le plus polluant et néfaste ). Une guitare c’est, différentes essences de bois, différents métaux, de plastiques, sans compter les différentes matières qui composent les vernis, les colles… Une guitare, ce sont des parcelles de terre, d’écosystèmes divers à travers le monde, que l’on va exploiter pour en extraire les matières premières. (Et parfois en exploitant les populations locales elles-mêmes). C’est aussi la consommation de beaucoup d’énergie, de l’extraction jusqu’aux chaînes de fabrication, il a fallu étudier, concevoir, fabriquer, des outils, des moules, des machines, des robots, adaptés à la réalisation des différentes étapes.


La lutherie sauvage est pour moi, une façon parmi tant d’autres, de faire voir que l’on peut trouver bonheur, sans forcément passer par l’achat (d’un produit neuf). C’est aussi une incitation à la réutilisation, au recyclage, et ainsi une façon d’honorer la matière qui (qu’on l’ai voulu ou non) a été extraite un jour de la Nature, avec tout l’impact écologique, parfois sanitaire et social, que cela implique, souvent à l’autre bout du monde.
Autrefois, peut-être par faute de moyens, ou d’efforts physiques plus important à fournir, lorsqu’une chose était fabriquée, c’était pour durer. Elle pouvait traverser le temps, les générations. Une pelle usée, en fin de vie, devenait une raclette, la raclette quelques lames de couteaux ou racloirs. Les gens étaient plus économes. Ils voyaient derrière chaque objet, tout le temps, le sacrifice, et l’effort qu’il a fallu fournir.
Le fait d’avoir mécaniser, robotiser certaines tâches pénibles, ne nous a pas rendu plus conscient. Au contraire, cela nous a conduit à une certaine amnésie. Il est grand temps de porter un autre regard sur tout ce qui nous entoure, voir nous étouffe !…

A travers la lutherie sauvage, je souhaite que « mon bonheur à moi, fasse le bonheur des autres » !

La Musique :

Qu’est ce que la musique ?

C’est le mariage d’une multitude de sons, de bruits, de fréquences, provenant d’un environnement, et qui peut être perçu comme agréable ou non, suivant la période, notre humeur, et/ou nos différentes cultures. La musique est partout autour de nous, et il n’empêche qu’elle peut être utilisée comme un langage commun, pour exprimer différentes émotions, dont la réceptivité sera universelle. Il nous est possible de la comprendre, sans forcément l’enfermer dans une petite boite, dans une « science humaine » donnant l’illusion qu’elle n’est pas accessible pour tous, tant intellectuellement que financièrement.

RETOUR

Catégories : Uncategorized

Baxt

BaXT créAction - Cédric Cortot - Artiste autodidacte Quand la création devient une forme d'action!